EN

NORMANDIE

En couple ou entre amis | Je pars seul

18 jours | 17 nuits

Randonnées à pied | Randonnées liberté

Difficulté
En forme

Le programme

Jour 1 : arrivée à Cherbourg

À l’été 1944, le port de Cherbourg devint le premier port du monde. En effet, il représentait pour les Alliés un point d’entrée crucial sur le vieux continent et il était indispensable pour l’approvisionnement des troupes situées en Europe de l’Ouest. Malgré une résistance farouche des forces allemandes, les États-Unis s’emparèrent de la ville le 26 juin 1944. Le Musée de la Libération de Cherbourg commémore cette période importante.

 

Nuit en hôtel 2*

Jour 2 : de Cherbourg à Fermanville

Pour cette première journée de randonnée, vous arpenterez la côte nord du Cotentin jusqu’à Fermanville et son Fort Napoléonien du Cap Lévi.

Nuit en chambre d’hôtes

22 km

Jour 3 : de Fermanville à Barfleur

Cap Lévi, Pointe de la Loge, Pointe des Mares, Pointe de Néville et Pointe de Barfleur ponctueront votre journée jusqu’à Barfleur, village surnommé « la Perle du Val de Saire ». Pour les Alliés, Barfleur représente un intérêt opératif majeur compte-tenu de la présence de son port. Ce dernier représente un intérêt logistique majeur pour débarquer le ravitaillement en vivres, munitions et carburant.

Nuit en chambre d’hôtes

22 km

Jour 4 : de Barfleur à Saint-Vaast-la-Hougue

Direction le Sud du Val de Saire jusqu’à Saint-Vaast-la-Hougue. A l’approche du Jour-J, les Alliés engagent à plusieurs reprises des chalands de débarquement au large de Saint-Vaast et de l’île de Tatihou pour simuler un débarquement au nord d’Utah Beach. Cette tactique maritime est conduite jusqu’au 8 juin 1944, obligeant les Allemands à ouvrir régulièrement le feu et permettant aux forces alliées de réaliser des tirs de contre-batterie.

Nuit en hôtel 3*

18 km

Jour 5 : de Saint-Vaast-la-Hougue à Quinéville

Direction Quinéville en longeant la côte Est du Cotentin. Le site de Quinéville abrite une position d’artillerie occupée par la 4e batterie du Heeres Küste Artillerie Abteilung 1261 : la batterie du Mont Coquerel. Cette batterie est bombardée par l’USS Tuscaloosa le 6 juin 1944. En outre, en 1943, des commandos français y effectuent pendant deux heures et avec succès une mission extrêmement périlleuse de reconnaissance de la plage afin d’obtenir divers renseignements en vue du débarquement à Utah Beach.

Nuit en hôtel 2*

16 km

Jour 6 : de Quinéville à Sainte-Mère-Eglise

Lors de cette étape jusqu’à Sainte-Mère-Eglise, vous passerez par la batterie de Crisbecq qui joua un rôle essentiel pendant le débarquement du Jour J le 6 juin 1944, car elle résista à la flotte des Alliés devant Utah Beach et empêcha l’avancée des forces américaines. Le musée permet aux visiteurs de découvrir comment l’armée allemande était organisée le long du « Mur de l’Atlantique ». A Sainte-Mère-Eglise, visite possible du Musée Airborne inauguré en 1964 à l’endroit précis où les parachutistes américains prirent part à de violents combats dans la nuit du 5 au 6 juin et les jours suivants. Le musée possède une collection importante d’uniformes, d’armes et autres souvenirs de guerre.

Nuit en hôtel 3*

26 km

Jour 7 : de Sainte-Mère-Eglise à Utah Beach

Première plage du débarquement de votre séjour, Utah Beach est la plage de débarquement la plus à l’ouest du Jour J. C’est là que la 4e division d’infanterie américaine accosta. Le débarquement sur Utah Beach fut plutôt réussi, en partie grâce aux troupes aéroportées qui empêchèrent toute contre-attaque majeure sur la zone de débarquement.

Inclus : Entrée au Musée Utah Beach. Parmi de nombreux matériels de guerre et assimilés, ce musée expose un rare exemplaire de Martin B 26 « Marauder », un bombardier américain de taille moyenne.

Nuit en chambre d’hôtes

17 km

Jour 8 : de Utah Beach à Carentan

Lors de cette étape, vous traverserez la réserve naturelle nationale du Domaine de Beauguillot, célèbre pour ses phoques et ses oiseaux.

Arrivée à Carentan où il fallut 6 jours d’âpres combats pour libérer la ville et assurer la jonction entre les plages du débarquement : Utah Beach et Omaha Beach.

Nuit à l’hôtel

19 km

Jour 9 : de Carentan à Isigny-sur-Mer

Etape de transition entre les départements de la Manche et du Calvados, vous arriverez à Isigny-sur-Mer, célèbre pour sa laiterie mais aussi ses caramels !

Nuit en hôtel 2*

18 km

Jour 10 : d’Isigny-sur-Mer à Grandcamp Maisy

Vous profiterez de cette étape pour visiter le cimetière militaire allemand de La Cambe. Avec près de 21 200 tombes, c’est le plus grand et le plus célèbre cimetière militaire allemand en Normandie. Contrairement aux cimetières militaires des Alliés, il est d’un style simple et sobre, ce qui crée un sentiment de sérénité invitant les visiteurs à vivre en paix.

Nuit en chambre d’hôtes

17 km

Jour 11 : de Grandcamp Maisy à Omaha Beach

En route pour Omaha Beach. Vous ferez un petit détour par la Pointe du Hoc qui surplombe deux des cinq plages du débarquement du Jour J : Utah et Omaha. Elle est célèbre pour l’assaut audacieux mené le 6 juin 1944 par le 2e bataillon de Rangers américains en vue de neutraliser la batterie d’artillerie allemande qui s’y trouvait.

Nuit en chambre d’hôtes

23 km

Jour 12 : d’Omaha Beach à Port-en-Bessin

Lors de cette étape, vous longerez d’abord Omaha Beach, la plus célèbre des cinq plages du débarquement du Jour J, le 6 juin 1944. Sur cette plage de 6 km de long, les troupes américaines durent affronter des défenses allemandes qui étaient encore pratiquement intactes. Elles subirent de lourdes pertes et frôlèrent la catastrophe de près. Puis, visiterez le cimetière américain de Colleville-sur-Mer qui illustre et commémore les sacrifices des États-Unis pour la libération de l’Europe, et offre une vue sur la plage d’Omaha Beach, qui fut la plus meurtrière de toute l’opération Overlord.

Nuit en hôtel 2*

16 km

Jour 13 : de Port-en-Bessin à Arromanches-les-Bains

Sur votre itinéraire du jour, vous passerez devant la batterie d’artillerie allemande de Longues-sur-Mer qui jouissait de l’emplacement idéal pour faire front au débarquement du 6 juin 1944. Ses canons étaient positionnés exactement entre les plages d’Omaha Beach et de Gold Beach. Cette batterie livra un duel contre la flotte des Alliés avant d’être réduite au silence au coucher du soleil le Jour J. Vous arriverez enfin à Arromanches-les-Bains où, lors de la préparation de l’opération Overlord, les stratèges alliés décidèrent de construire deux ponts artificiels préfabriqués en Normandie. Ils les considéraient comme essentiels pour permettre l’arrivée de renforts et de matériel sur le continent. Les vestiges du port artificiel d’Arromanches sont encore visibles aujourd’hui, témoins silencieux de ce pari audacieux et de cette incroyable prouesse technique.

Inclus : entrée au musée Arromanches 360.

Nuit en chambre d’hôtes

18 km

Jour 14 : d’Arromanches-les-Bains à Courseulles-sur-Mer

D’Arromanches-les-Bains à Courseulles-sur-Mer, vous longerez Gold Beach. Le Jour J, le nom de code Gold fut attribué à la plage où devait débarquer la 50e division d’infanterie britannique. Malgré la forte résistance de certains bastions allemands, parmi toutes les forces maritimes alliées, la 50e division fut celle qui accomplit la plus grande percée à l’intérieur des terres, car elle arriva à proximité de Bayeux ce même jour.

Inclus : Entrée au Centre Juno Beach. Le Centre Juno Beach est un lieu de mémoire représentant une nation tout entière. Il commémore la participation du Canada à la Seconde Guerre mondiale et son importante contribution à la libération de l’Europe de l’Ouest.

Nuit en hôtel 2*

15 km

Jour 15 : de Courseulles-sur-Mer à Lion-sur-Mer

Après un détour dans les terres, vous reviendrez longer la côte et Juno Beach. Assignée à la 3e division d’infanterie canadienne, Juno Beach s’étendait de Graye-sur-Mer à Saint-Aubin-sur-Mer. Le Jour J, malgré les difficultés pour neutraliser certains bastions allemands et un taux de perte relativement élevé, les troupes canadiennes parvinrent à s’enfoncer à l’intérieur des terres avant d’être bloquées dans la nuit au nord-ouest de Caen.

Nuit en hôtel 2*

20 km

Jour 16 : de Lion-sur-Mer à Bénouville

La journée commence par Sword Beach. Sword était le nom de code de la plage la plus à l’est des cinq plages du débarquement en Normandie. La 3e division d’infanterie britannique débarqua sur cette plage grâce au renfort de commandos et au soutien de chars spécialement adaptés. Les hommes devaient rejoindre la 6e division aéroportée et capturer Caen. Ce dernier objectif fut finalement atteint un mois plus tard, le 9 juillet. Puis, petit détour dans les terres avant de se rendre au Musée du Mur de l’Atlantique à Ouistreham qui est situé à l’intérieur de l’ancien quartier général allemand qui servait de Poste de Direction de Tir pour les batteries couvrant l’entrée de l’Orne et le canal reliant Caen à la mer. La tour en béton de 17 mètres de haut a été complètement réaménagée afin de lui redonner l’aspect qu’elle avait le 6 juin 1944. Les six étages ont été recréés dans les moindres détails. Enfin vous terminer à Bénouville et le célèbre Pegasus Bridge. Les premiers objectifs dont s’emparèrent les troupes aéroportées dans la campagne de Normandie furent deux ponts importants sur le canal de Caen et l’Orne. Peu après minuit le 6 juin 1944, un petit détachement de la 6e division aéroportée britannique surprit la garnison allemande qui surveillait les ponts. Le mémorial Pegasus rappelle leur action audacieuse et l’engagement de la division en Normandie.

Inclus : Entrées au Mur de l’Atlantique et au Mémorial Pegasus.

Nuit à l’hôtel

18 km

Jour 17 : de Bénouville à Caen

Le matin, petite randonnée à destination de Caen. Le 6 juin 1944, Caen est un objectif prioritaire pour les Alliés en raison de son rôle de carrefour routier et de sa position stratégique, à cheval entre l’Orne et le canal de Caen. Les Allemands défendent farouchement ce bastion, et six semaines de combats et bombardements intensifs seront nécessaires pour reprendre la capitale de la Normandie. 30 000 soldats anglo-canadiens et 3 000 civils y perdront la vie.Vous profiterez de l’après-midi pour visiter le Mémorial de Caen. Unique en France, il donne au public les clés pour comprendre la Seconde Guerre mondiale, depuis ses origines après la Première Guerre mondiale, jusqu’à ses dernières retombées en 1989. Il invite le visiteur à s’interroger sur cet épisode que l’on a tendance à oublier, mais qui a changé la face de l’Europe et du monde.

Inclus : Entrée au Mémorial de Caen

Nuit en hôtel 3*

11 km

Jour 18 : Départ de Caen après le petit déjeuner

Validité et tarifs

Le prix comprend

  • Hébergement : 17 nuits en chambre double
  • 17 petits-déjeuners
  • Le transfert des bagages
  • Une assistance téléphonique
  • Les frais de dossiers
  • Les documents de voyage

Le prix ne comprend pas

  • Le petit déjeuner du jour 1
  • Les déjeuners
  • Les dîners qui ne sont pas mentionné dans "le prix comprend"